Combiner sans limites
2 ans de garantie
Service client +31 (0)85 401 24 60
droit de retour 14 jours

Entretien avec Didier Schokkaert, assistant caméra

Entretien avec Didier Schokkaert, assistant caméra

En plus des voyageurs professionnels, des artistes et des pratiquants de divers sports, nous constatons également une énorme augmentation du nombre des intervenants dans les domaines du son, de l'image, etc. Nous avons parfois l'occasion d'observer une profession intéressante depuis les coulisses, une chance que nous ne manquons jamais de saisir ! Cette fois-ci, la parole est à Didier, assistant caméra. Un métier dynamique, apparemment ! Nous lui posons quelques questions :

Pourriez-vous nous parler de vous : qui êtes-vous, et en quoi consiste votre vie quotidienne ?

Cela fait 20 ans déjà que je travaille comme pointeur ou premier assistant opérateur. J'interviens sur les plateaux de tournage (longs-métrages, séries, publicités). Mon job est de maintenir l'image nette. Je dois donc constamment ajuster le mise au point de l'objectif. Cela s'effectue à l'aide d'une commande (un WCU-4, par exemple).

La commande est pourvue d'une grosse molette sur laquelle sont reporté les distances de la bague de point de l'objectif. Lorsque je tourne la molette, le système sans fil entraîne un petit moteur lié à la bague de point de l'objectif. Je peux ainsi effectuer une mise au point à distance !

Par exemple, pour faire la mise au point d'un acteur en mouvement (ou de la caméra, ou des deux), j'évalue la distance entre la caméra et l'acteur. Pour les prises de vue complexes, j'utilise un moniteur. Je regarde donc l'image en direct et en maîtrise ainsi la netteté lors de la prise de vue. C'est un métier très important, comme tout autre sur un tournage, car bien sûr un film flou ne nous serait d'aucun intérêt.

Quel genre de personne êtes-vous en ce qui concerne votre travail ? Êtes-vous organisé, perfectionniste, ou rien de tout ça ?

Je suis et je dois être organisé. En tant qu'assistant caméra, je suis responsable de tout le matériel de prise de vue. C'est à dire un camion rempli de matériel : objectifs, caméras, trépieds, têtes, filtres, moniteurs, etc.

Mon ZÜCA All Terrain (tout-terrain) trouve parfaitement sa place au milieu de toutes les choses que nous utilisons. Sur le plateau, mon ZÜCA est au cœur de mon travail. C'est un véritable assistant personnel.

Pourquoi avez-vous choisi le ZÜCA All Terrain et pas un autre produit ou une autre marque ?

Ça fait depuis longtemps déjà que je vois des scriptes se servir du ZÜCA. Mais je ne le trouvais pas pratique à cause des petites roues, jusqu'à ce que je découvre le All Terrain. Nous tournons partout, sur toutes sortes de surfaces : herbe, neige, sable, boue, etc. Grâce aux grandes roues, mon ZÜCA All Terrain peut me suivre partout.

Avant, j'avais mon moniteur sur un pied et je mettais mon materiél dans un sac (ou parfois dans deux sacs). Étant donné que nous devons nous déplacer à chaque prise de vue, cela veut dire : porter le moniteur et son pied, aussi mon sac (lourd), et cela tout au long de la journée. Je cherchais la meilleure solution pour ne plus avoir à transporter tout ça.

Après un très long tournage de plus de 80 jours, j'ai commencé à ressentir des douleurs au coude car je devais déplacer mon matéeriel au moins 40 à 50 fois par jour. Nous avons beaucoup tourné dans le désert marocain, ce qui est encore plus difficile. C'est pour cela que j'ai alors opté pour ZÜCA. Je n'ai plus besoin de pied, mon sac a maintenant été remplacé par le ZÜCA, et il roule !

Nous remarquons que vous avez parfaitement adapté le All Terrain à votre travail. Quelles modifications avez-vous apportées, et pourquoi ?

J'ai fixé mon moniteur à la poignée. Celle-ci étant télescopique, je peux régler facilement la hauteur de mon moniteur, comme avec un pied. Je peux donc travailler debout ou assis sur mon ZÜCA.

Pour garder mon matériel bien organisé, j'ai confectionné une petite étagère pour accéder rapidement et efficacement à mes outils.

La poignée étant creuse en son centre, je peux y mettre un parapluie pour me tenir au sec s'il pleut, ainsi que mon moniteur (et mon ZÜCA naturellement), ou rester à l'ombre quand le soleil brille fort.

Nous tournons aussi de nuit. Pour cela, j'ai équipé mon ZÜCA All Terrain d'une bande LED. Une partie du ruban illumine l'intérieur de mon ZÜCA, et j'ai fixé l'autre partie au bas de mon ZÜCA. Lorsque je me déplace, les LED éclairent le chemin. De plus, cela rend mon ZÜCA particulièrement beau à voir la nuit.

Quels seraient vos conseils pour les férus comme vous de ZÜCA ? 

Mon meilleur conseil serait : allez vite acheter un ZÜCA All Terrain, car il est parfait pour notre travail et s'avère très facile à adapter selon nos besoins.

Veuillez accepter les cookies afin de rendre ce site plus fonctionnel. D'accord? Oui Non En savoir plus sur les témoins (cookies) »
Combiner sans limites
2 ans de garantie
Service client +31 (0)85 401 24 60
droit de retour 14 jours